Hi!!Everyone.I hope that u r enjoying here. Slt tout le monde!!J'éspere que vous passerez une belle journée

Derniers sujets

» Rap algerien:Gazza sous les feu
Lun 24 Aoû - 3:00 par Admin

» Lord Bi RecordS
Lun 24 Aoû - 2:44 par Admin

» Meilleurs buts de league de champion 1992 jusqu'a 2005
Sam 22 Aoû - 19:34 par Admin

» frequences des tous TV sur nilesat
Sam 22 Aoû - 3:50 par Admin

» Ouvrez youtube gratuit
Sam 22 Aoû - 3:40 par Admin

» Vous oubliez votre mots de passe msn??
Ven 21 Aoû - 23:59 par Admin

» sujets:entrez le page de modem de victime
Ven 21 Aoû - 23:50 par Admin

» Est-ce-que votre ordinateur contient des virus??
Ven 21 Aoû - 23:27 par Admin

» Meilleur logiciel dans le monde DRAGON soft
Ven 21 Aoû - 23:14 par Admin

Navigation

Navigation

Partenaires

Forum gratuit


Tchat Blablaland

Partenaires

Forum gratuit


Tchat Blablaland

    Culture *article*

    Partagez

    Admin
    Admin

    Messages : 42
    Points : 3080
    Date d'inscription : 21/08/2009
    Age : 24
    Localisation : Gabés

    Culture *article*

    Message par Admin le Ven 21 Aoû - 17:11

    Le mot culture tend à désigner la totalité des pratiques succédant à la nature. Chez l'humain, la culture évolue dans le temps et dans les formules d'échanges. Elle se constitue en manières distinctes d'être, de penser, d'agir et de communiquer. Ainsi, pour une institution internationale comme l'UNESCO : « Dans son sens le plus large, la culture peut aujourd'hui être considérée comme l'ensemble des traits distinctifs, spirituels et matériels, intellectuels et affectifs, qui caractérisent une société ou un groupe social. Elle englobe, outre les arts et les lettres, les modes de vie, les droits fondamentaux de l'être humain, les systèmes de valeurs, les traditions et les croyances. »[1]

    La notion de culture est au cœur d'un enjeu humain essentiel : celui de dire ce qu'est l'espèce (homo sapiens sapiens) à travers ce qu'elle fait. C'est pourquoi l'on observe à la fois une tendance à couvrir - en tache d'huile - des activités de plus en plus diverses et éloignées les unes des autres (culture générale, culture religieuse, culture traditionnelle, culture technique, culture d'entreprise, industries culturelles, ministère de la culture, cultures animales, etc.) et une propension à perdre toute signification philosophique globale, précise ou tranchée.

    On observe aussi que le sens du mot « culture » dépend étroitement de la stratégie de l'institution ou de l'acteur social qui l'utilise, en opposition (plus ou moins explicite) avec d'autres. Par exemple, pour ceux qui souhaitent défendre le domaine des arts et des lettres, le mot « culture » pourrait être opposé au néologisme « technoscience », un peu comme autrefois on pouvait opposer « l'âme » et « la raison ». Au contraire, pour ceux qui veulent défendre le côté créateur de la recherche ou de l'innovation, le titre de culture doit pouvoir leur être appliqué sans discrimination. Dans le milieu éducatif institutionel, la « culture » peut désigner un ensemble de connaissances acquises, de savoirs et de savoirs-faire développés.

    Pour les personnes qui, par profession ou intérêt, mettent l'accent sur les caractéristiques d'une communauté (linguistique, nationale, etc.), la culture représente l’ensemble de ses structures territoriales, de ses pratiques sociales, religieuses, politiques, commerciales, etc.

    Pour ne pas trop trahir ces différences entre conceptions de la culture, on peut dessiner un « champ culturel » où elles se rencontrent et se confrontent par grands types d'activité :

    * La pratique de l'exercice de la parole est une réalisation permanente et universelle, bien que réalisée entre personnes concrètes chez l'humain. Associée à des pensées et à des actes, elle représente la culture dans ses spécificités et dans l'activité humaine.

    * Les pratiques artistiques font le plus souvent émerger des points de vue singuliers qui sont ensuite partagés et échangés.

    * Les pratiques d'organisation des pensées et des sentiments (philosophiques ou religieux) cherchent au contraire à rassembler de grands groupes par la conviction et la séduction (le vrai et le beau selon Platon).

    * Les pratiques de régulation (grammaticale, juridique, économique, technique, etc.) organisent les êtres humains selon des rapports prédéterminés, mesurables et prévisibles.

    Il est sans doute difficile - sinon impossible - d'empêcher que chacun de ces domaines prétende opposer sa propre conception de la culture aux autres.

    Par ailleurs, chaque société humaine possède sa propre culture, cherche à la distinguer des autres et admet plus ou moins en son sein, l'existence de cultures différentes. Le multiculturalisme est une démarche qui insiste sur l'existence, dans un cadre politique souple et ouvert, d'une multitude de cultures qui se rencontrent, s'opposent, se mélangent et, finalement, se transforment et évoluent. L'une des questions de cette orientation, en phase avec le phénomène de la mondialisation, est qu'on ne saurait dire si cette évolution va vers plus de diversité, vers de nouvelles diversités, ou vers une standardisation plutôt appauvrissante.

      La date/heure actuelle est Ven 22 Sep - 23:33